Opération "1000 cahiers pour le Cameroun" réussie !!

 

Education/Bangangté : le Lycée Jean-Monnet offre des kits scolaires aux écoles camerounaises 

Don Bangangte:Camer.be



Le Lycée Jean Monnet a lancé l'opération mille cahiers pour le Cameroun. C'est un groupe d'enseignants et d'élèves de l'école française qui ont offert gracieusement du matériel didactique aux élèves de l'école publique de Sagnam, dans un quartier de la ville de Bangangté, et ceux de l'école publique de Kassap à Balengou, dans la municipalité de Bazou.

De plus en plus, l'éducation semble prendre du large par rapport aux autres domaines de la vie municipale à Bangangté et dans le département du Ndé en général. Une priorité pour l'exécutif communal de la ville de Bangangté qui, par l'organisation chaque année d'une journée pour l'excellence scolaire, contribue à apporter un plus à cette jeunesse qui ne demande qu'à apprendre davantage.  

 

D'après les responsables communaux, quelques années auparavant, il y a eu l'organisation dans la ville d'une opération « un livre par banc » dans les écoles. Lancée par la Commune de Bangangté avec l'appui financier de ses partenaires, elle avait comme principaux bénéficiaires les élèves de la circonscription administrative de Bangangté. C'est dans la même logique que le 22 Octobre 2015 dernier, Clotilde Faret, Annick Servaire, Claudie Birault, Quentin Sulpie, Thierry Cognet et Madame Ouandji, tous venant de la France se sont retrouvés à l'école publique de Sagnam pour remettre des dons constitués du matériel didactique aux élèves de cette école. Une idée ingénieuse de Thierry Cognet, assistant d'éducation au sein du Lycée Jean-Monnet, qui  a effectivement pris corps en Septembre dernier à la suite d'une concertation avec ses collègues. Le but de cette opération étant de mettre en place une action de solidarité avec l'Afrique.
 
D'après quelques indiscrétions, l'objectif de base de Thierry Cognet était de monter un projet avec les élèves et que chacun emmène un cahier pour les envoyer vers le Cameroun, premier pays bénéficiaires de ce projet. D'où le nom de l'opération, « Mille cahiers pour le Cameroun ». Au départ, elle aura séduit Annick Servaire, professeur d'espagnol, qui à son tour a suggéré d'aller plus loin. Et de fil en aiguille, d'autres professeurs sont venus se rattacher au projet. Pourquoi avoir choisi l'Afrique et particulièrement le Cameroun ? « Cela aurait pu, en effet, être au Tibet ou n'importe où, mais je connais un peu et j'adore l'Afrique. J'y ai des contacts, cela a permis de faciliter le projet. J'étais parti vers le Tchad, mais mes connaissances m'ont plus orienté vers le Cameroun » indiquera Thierry Cognet.

Aujourd'hui comme en témoigne (les photos), Cahiers, stylos à bille, crayons de couleurs, gommes, tailles crayons, craies blanche et ardoises constituent le contenu du don offert aux enfants et aux instituteurs des écoles publiques de Sagnam et Kassap dans les locaux respectifs de ces institutions scolaires. Le matériel destiné aux enfants leur a été remis au cours d'une cérémonie sobre, courue par les parents d'élèves, la population, en présence du Directeur de l'école publique de Sagnam, Monsieur Nkwendjin Urbain, du Maire de Bangangté, Madame Célestine Ketcha Epse Courtès et du chef de quartier pour ce qui est de la Commune de Bangangté.
 
Heureux évènement

Malgré le fait que cette heureuse opération se déroule un mois après le début des classes, il est à noter que les donateurs remercient la franche collaboration du Maire de Bangangté, Madame Célestine KetchaCourtès qui a suivi toute la procédure de dédouanement et s'est également occupée de l'acheminement jusqu'à Bangangté. C'est grâce à ce soutien consenti que cette opération soit possible aujourd'hui. Pour certains parents rencontrés sur place, le comble est immense. Pour d'autres : « Nous ne sommes pas seuls, dans ce combat qui est la scolarisation de nos enfants, un soutien, un secours peut arriver à tout moment. Nous remercions nos amis français, Madame le Maire, et notre sœur, Mme Ouandji pour ce geste inattendu et qui sûrement va porter ses fruits. »



Une volonté d'expansion

Cette action s'inscrit dans la logique de Thierry Cognet et Annick Servaire, qui vise à promouvoir le développement du système éducatif en Afrique en apportant un appui substantiel aux élèves et aux parents. En impliquant les acteurs de la communauté éducative en France, précisément celle du Lycée Jean-Monnet, cette volonté d'expansion a connu une évolution significative comme en témoigne Thierry Cognet, l'assistant d'éducation, en ces termes : « Tout le monde s'y est mis, les animateurs culturels, la section sportive, les cuisines, l'intendance, qui a fourni 1000 bâtons de craie… ». Il va ajouter qu'au départ, de l'envoi des seuls cahiers, on est passé à celui de lots de fournitures scolaires. Pour ce financement additif Thierry Cognet et Annick Servaire, porteurs du projet Mille cahiers pour le Cameroun ont organisé un spectacle à la Maison du Temps Libre de Cognac le 8 Avril 2015, aidés de l'animatrice culturelle Emmanuel Gentil. Lors de ce spectacle au profit de la population du département du Ndé, le tarif d'accès était compris entre 5 et 10 €.
Au cours de ce spectacle, l'objectif 1000 lots de fournitures scolaires a été atteint grâce aux dons des élèves, des personnels du lycée et de tous ceux qui ont souhaité participer à l'opération. Des tee-shirts au tarif de 12 € (7800 Fcfa) ont été vendus afin de collecter des dons en faveurs des écoliers camerounais. Le Rotary club a aussi apporté son soutien pour le succès de l'opération. En attendant d'offrir à leur tour ces dons aux élèves de Bamena et de Bangoulap, durant leurs séjours de huit jours au Cameroun, d'autres actions similaires sont

annoncées par les promoteurs. Un repas africain est programmé le mois prochain, et en Janvier ce sera au tour de la section sportive de mettre sur pied une rencontre. En Février une flash mob rassemblant les 900 élèves du Lycée Jean Monnet sera organisée. 
 
Le lycée polyvalent Jean Monnet accueille 960 élèves et étudiants à la rentrée 2014 (1020 à la rentrée 2015). Le lycée général prépare aux baccalauréats littéraire, économique et social et scientifique. Les élèves peuvent également suivre une filière technologique tertiaire, « Sciences et Techniques du Management et de la Gestion ». Enfin, le lycée professionnel offre des formations dans les domaines de la gestion administrative et du commerce. Le Lycée accueille pour l'enseignement supérieur, deux spécialités de technicien supérieur qui sont ouverts à tous les bacheliers: assistant de manager (AM) et management des unités commerciales (MUC).
 
Doté d'un campus situé dans un vaste parc de près de cinq hectares, le lycée Jean Monnet est doté d'un gymnase, d'un mur d'escalade, de terrains de sports collectifs, d'un internat rénové, d'un CDI  riche et dynamique, d'un laboratoire de langues vivantes très performant et largement utilisé par les professeurs. Les salles d'enseignement professionnel ont été réaménagées pour mieux correspondre aux conditions réelles de travail  en entreprise. Le Lycée Jean Monnet porte le nom d'un des «pères de l'Europe» et natif de Cognac : Jean Monnet. L'une des dominantes de son projet est donc naturellement l'ouverture internationale.

Selon Thierry Cognet, au terme de cette opération qui a rencontrée l'adhésion de plusieurs personnes en France, il est question pour eux de dresser un cahier de charge à la fin de leur séjour au Cameroun, ce cahier leur permettra d'explorer d'autres difficultés rencontrées par les écoliers camerounais et enfin de regarder quel autres types d'aides pourraient être apporté au Cameroun. Des aides dont nos écoles en ont énormément besoin pour l'émergence du Cameroun.

© Camer.be : Joseph Mbabou

 

 
Cet article est listé dans les catégories :